› Territoires en Résidences › ARF › FING
février 5 2012

Le design des concepts politiques

Billet publié par Stéphane Vincent dans la catégorie
Tags: Europe , Politique publique

Est-il possible de repenser un projet politique à partir de ses usages -en somme, d’en faire le design ? Le Comité des Régions, qui est l’assemblée des représentants locaux et régionaux de l’Union européenne, en fait le pari et veut l’appliquer au concept de "gouvernance multi-niveaux".

Qu’y a t-il donc derrière cette expression imprononçable ? Une idée simple : constatant qu’aucun problème ne peut se traiter à un seul niveau, il faudrait admettre que chaque échelon puisse apporter sa contribution à la résolution de ce problème. La gestion de l’eau, par exemple, devrait s’exercer depuis l’échelle du quartier jusqu’aux grands bassins versants européens. C’est donc une approche qui privilégie la concertation active plutôt que les seuls accords institutionnels, et qui cherche à dépasser les silos habituels.

Le problème est que ce concept, qui progresse pourtant dans les esprits, peine à s’imposer chez nos décideurs, particulièrement à l’heure de la crise. Cette approche ambitieuse reste complexe à appréhender -jusqu’à son nom, qui a largement contribué à la marginaliser. Pourtant, on sent bien la portée possible de cette approche, qui fait écho à la volonté de réconcilier les citoyens avec une Europe qu’ils ne comprennent plus. On voit également les alliances possibles avec les promoteurs de l’opendata, puisqu’elle aura besoin d’un partage exceptionnel des données.

Est-ce parce que le design est bien adapté au traitement des sujets écosystémiques ? Ou bien est-ce l’hypothèse que seul un travail de création collaboratif peut en venir à bout ? Toujours est-il que le Comité des Régions a décidé de se lancer dans une expérience de quelques mois, pilotée par notre partenaire Strategic Design Scenarios, et dont l’objectif est de raisonner en termes d’usages : comment rendre ce concept "actionnable", comment un élu local, un agent, un citoyen vont-ils concrètement s’en saisir ? Ce travail, qui vient de débuter et auquel la 27e Région est associé, va passer par des phases de co-création de scénarios et d’expérimentations locales, associant des élus, des citoyens, des décideurs locaux, nationaux et européens dans plusieurs pays d’Europe. Rendez-vous avant l’été pour faire le point !

Pour en savoir plus sur la gouvernance multi-niveaux, lire cet avis de nos amis des Pactes Locaux.

3 commentaires

  1. Le 10 mars 2012 à 13h05 par Stéphane Vincent

    » Le design des concepts politiques

    @Florian : on parle de deux choses qui n’ont pas grand chose à voir, non ? le design d’une campagne électorale d’une part, et le design dans la conception et la mise en oeuvre d’une politique publique d’autre part...?

  2. Le 8 mars 2012 à 19h42 par Florian

    » Le design des concepts politiques

    Très très bon article, très très bonne question. Mais a mon sens, Obama a déjà fait du Design Politique, bien que sa campagne (de 2008) soit plus marketing que design, il a quand même tout élaboré avec une design irréprochable, que ce soit du design dans un sens esthétique ou dans un sens utile.

     
     

    Casino en ligne

    Sur un casino en ligne gratuit en ligne, un membre du personnel est toujours là pour vous aider en cas de problème avec les jeux de casino ou les machines à sous.
  3. Le 12 février 2012 à 12h17 par Martine Theveniaut

    » Le design des concepts politiques

    Bonjour la 27° Région et merci d’un renvoi à notre expérience du sujet
    Au fond, la gouvernance à multiples niveaux, c’est tenir compte de la réalité : Local et global sont indissociables. Alors le défi c’est comment s’organiser aux différents paliers pour réussir le contrat démocratique ?
    C’est préparer les conditions d’une gouvernance démocratique du social et de l’économique, c’est trouver comment articuler l’horizontal avec le vertical aux différentes échelles sur un mode non hiérarchique.
    C’est croiser les intelligences pratiques et théoriques est un processus auto-transformant qui accroît le pouvoir d’action et de réplique concrète : il renouvelle les fondamentaux de l’action collective, produit des connaissances appropriées aux conditions de la mondialité, des principes communs, des références partagées, de nouveaux arrangements institutionnels, des indicateurs rigoureux.
    Bref, tenir les deux bouts de la chaîne produit peu à peu les conditions d’exercice de responsabilités sociales partagées.

    Depuis 2012, nous sommes devenus Observateur auprès de la plate-forme de suivi de la stratégie EUROPE 2020 du Comité des Régions européennes, après avoir répondu à plusieurs questionnaires, non pas en tant qu’autorité locale ou régionale, mais réseau horizontal d’acteurs de terrain, ancrés dans des territoires européens et désireux de mutualiser leurs enseignements.
    Pour en savoir plus et consulter les documents produits : janvier 2012 Actualités des Pactes Locaux, devenus P’actes Européens depuis janvier 2012.
    avec les documents d’étape associés,
    Mais aussi le Cahier de propositions : « Faire P’Acte ».
    Notre conviction est que la démocratie locale est à la base de l’édifice pour la gestion territoriale des problèmes du quotidien ; pour se relier, de façon dynamique et différenciée à l’économie mondialisée. Les pactes territoriaux promus par le Comité des Régions sont, de ce point de vue, des outils pour coopérer.
    Coopérer traduit une responsabilité partagée d’agir - ensemble ou de façon indépendante - dans une démarche globale et cohérente en vue d’atteindre un objectif d’intérêt général : participer à une action publique initiée par d’autres, mais aussi prendre l’initiative d’actions qui concourent à ce que cet objectif soit atteint.
    Ce pouvoir citoyen d’initiative et d’action inclut de s’opposer à des décisions « hors sol » de planification qui compromettent les possibilités des populations concernées de vivre en santé, en sécurité et en paix.
    Prendre le chemin d’une prospérité fondée sur un développement en qualité, c’est possible, dès lors que l’on admet que les grands gisements d’emplois se trouveront à l’avenir dans la capacité de répondre aux besoins essentiels de la vie quotidienne avec qualité, durabilité, solidarité et proximité. Répondre à ces besoins c’est restructurer l’emploi en fonction de ces opportunités et la volonté politique de marcher dans cette direction.
    http://www.pactes-locaux.org/bdf/docs/faire_p_acte.pdf
    Martine Theveniaut, pour les P’actes Européens


form pet message commentaire
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.

Qui êtes-vous ?

» Les catégories

    » Mots clés

    » Vidéos

    alt : http://www.youtube.com/v/y6oiSAF1-hc&hl=fr

    Méthodes ingénieuses pour Régions (...)

    Méthodes Ingénieuses pour Régions Heureuses Série documentaire consacrée aux méthodes de conception créative des politiques publiques, composée de 4 épisodes (L'immersion, Le prototypage, La (...)

    » Les derniers commentaires

    » Prochains événements L27ER

    Chargement widget...

    » Les dernières photos

    BrXrXJ_IYAAlPe1.jpg-large Groupe 6, visite de la médiathèque Groupe 6, visite de la médiathèque Groupe 6, visite de la médiathèque Groupe 6, visite de la médiathèque Groupe 6, visite de la médiathèque Groupe 6, visite de la médiathèque Groupe 6, visite de la médiathèque

    » Revue de web

      » Initiateur du projet

      • ARF

      » Partenaires