› Territoires en Résidences › ARF › FING
Nov 10 2014

"Mais vous serez prêts à temps ?"

Billet publié par Laura Pandelle
JPEG - 80.4 ko

Derniers branchements et tours de vis et nous serons prêts pour ouvrir Superpublic, premier espace entièrement consacré à la transformation publique, mercredi 12 novembre à partir de 14h (réservation gratuite mais fortement conseillée ici). Le programme (voir le détail) débutera à 14h et culminera à 18h avec l’inauguration officielle en présence de Marylise Lebranchu, Ministre de la fonction publique et de la décentralisation, Emmanuel Grégoire (Mairie de Paris), Laure de la Bretèche (SGMAP), Christian Paul (député de la Nièvre et Président de la 27e Région), Christian Bason (MindLab), Geoff Mulgan (Nesta) et bien d’autres participants !

Nov 4 2014

Dans une semaine, Superpublic ouvre ses portes !

Billet publié par Magali Marlin

Superpublic, c’est quoi ?

Superpublic est le premier espace entièrement consacré à l’innovation dans le secteur public. Il s’adresse à tous les fonctionnaires, professionnels, praticiens, chercheurs et étudiants qui souhaitent transformer l’action publique de l’intérieur. Pour réinventer la façon de concevoir et de mettre en œuvre les politiques publiques, nous avons besoin d’espaces neutres et pluridisciplinaires, de zones franches où il est possible et encouragé de sortir des idées préconçues ; de lieux ressources, ouverts et fonctionnels, capables de faire converger les meilleures compétences en matière d’innovation publique. C’est la vocation de Superpublic.

Aujourd’hui, Superpublic c’est un lieu de 300 m2 équipé pour la conduite d’ateliers de conception créative, le prototypage de projets innovants, l’organisation de rencontres et de formations spécialisées, la mise en commun de ressources et d’espaces de travail dans un esprit de co-working. C’est le point de rencontre de la communauté pionnière en matière d’innovation publique, une des pierres angulaires du programme partenarial Re•acteur public lancé en mai dernier.

PNG - 164.5 ko

Le 12 novembre : portes-ouvertes dès 14h et inauguration à 18h

Superpublic est inauguré dans le cadre de la première Semaine de l’Innovation Publique en France, du 12 au 16 novembre.

Les portes s’ouvrent dès 14h pour un après-midi de visite, de tables-rondes et d’exposition-manifeste :
14h / 16h : Méthodes sensibles pour transformer l’action publique : 4 agences ouvrent leur boîte à outils, avec Plausible Possible - Grégoire Alix-Tabeling, Talking Things - Alexandre Musche & Xavier Figuerola, STBY - Marie De Vos (UK / NL) et Strategic Design Scenarios - Christophe Gouache.
16h30 / 18h : Design et administrations : praticiens et agents racontent leur “immersion” dans l’autre monde, avec Marie Coirié - designer indépendant, Céline Andronikos - chef de projet au SGMAP et Laura Pandelle - designer à la 27e Région.
Ces échanges seront animés par François Jégou, fondateur du laboratoire Strategic Design Scenarios à Bruxelles, et seront ponctués de présentations “éclairs” de projets en cours au sein de Superpublic.

A partir de 18h, Superpublic sera inauguré par Marylise Lebranchu - Ministre de la Décentralisation et de la Fonction Publique, Emmanuel Grégoire - Adjoint au Maire de Paris, Alain Rousset - Président de l’Association des Régions de France, Laure De La Bretèche - Secrétaire Générale pour la Modernisation de l’Action Publique, et Christian Paul - Député de la Nièvre et Président de La 27e Région, en présence de deux pionniers de l’innovation publique en Europe, Geoff Mulgan du Nesta et Christian Bason, ex-directeur du MindLab.
Inscription en ligne ici

Et le 13 novembre, Superpublic accueille Designing Dublin

Le 13 novembre à 14h30, Superpublic propose une nouvelle rencontre publique, affirmant sa vocation d’espace de coopération et d’échange pour la communauté nationale et internationale : Brian Gough est invité à présenter Designing Dublin, exercice de prospective et d’empowerment mobilisant les méthodes et les outils du design de services, à l’échelle de la capitale irlandaise.
Entrée libre.

JPEG - 899.2 ko
Nov 3 2014

Semaine de l’Innovation Publique, dernier focus : les événements programmés à La Réunion, en Limousin et en Ile-de-France

Billet publié par Magali Marlin

Innovation pédagogique et approche partenariale à La Réunion

A Saint-Pierre les 10 et 12 novembre et à Saint-Benoît les 13 et 14 novembre, la CARDIE Réunion (Académie de la Réunion) et le DRDIE (DGESCO) organisent des ateliers participatifs destinés aux personnels des établissements scolaires, aux collectivités et aux partenaires associatifs. Prenant appui sur des démarches expérimentales menées sur l’île, les participants aborderont des sujets clés : Comment partager l’expertise sur un sujet aussi mouvant que l’innovation pédagogique ? Comment encourager et accompagner l’innovation sans la contraindre ? Comment mettre en réseau les établissements et leurs partenaires ?

Développement local et approches créatives dans le Limousin

A Limoges, le 14 novembre matin, à l’invitation de la Région Limousin, élus et techniciens de différentes collectivités sont conviés à échanger sur les conditions de l’innovation publique à partir de l’expérience de la Fabrique des futurs du Pays Combraille en Marche en Creuse (« scénario créatif pour territoire positif ») et de la pratique du design public exercée par Adrien Demay, résident de la 27e Région et co-fondateur de DTA (Design Territoire Alternatives).

JPEG - 140.3 ko

La Fabrique des futurs

A Paris, une école de design s’engage pour l’innovation publique

Le 12 novembre, à partir de 18h30, l’Ecole nationale supérieure des Arts Décoratifs (EnsAD) invite « Les talents de l’innovation publique de l’Ecole des Arts Déco », dix jeunes designers diplômés de l’école, tous engagés dans la transformation de l’action publique et la valorisation des initiatives citoyennes, en France et à l’étranger.

L’innovation dans les territoires à la Cité de l’innovation au CENTQUATRE-PARIS

L’innovation dans les territoires n’est pas absente de la Cité de l’innovation les 14 et 15 novembre. Parmi les initiatives locales présentées, citons notamment celle du Conseil Général de Seine-Maritime, avec l’agence Talking Things, pour repenser l’accessibilité au dispositif du RSA en co-concevant des outils avec toutes les parties prenantes (professionnels de la collectivité et partenaires extérieurs, mais aussi bénéficiaires).
Le Conseil général du Val-de-Marne présente quant à lui son action en matière de démocratie participative : « Innover pour renouveler le débat public, un accès pour tous », avec la fondation Face.

Enfin, Benoît Ferrandon, chef du service innovation du Conseil général de Loire-Atlantique, apporte son témoignage sur le design de service public en collectivités locales.

A La Défense, redesign participatif de la politique nationale Agenda 21

Le 14 novembre à La Défense, le Commissariat Général au Développement Durable (MEDDE), accompagné de Strategic Design Scénarios et de Etcharry Education Développement, propose aux participants du Comité National Agenda 21 un atelier de retour d’expérience sur la démarche +21, les Agenda 21 de demain : plus de 150 partenaires associatifs, institutionnels, du secteur privé et public impliqués dans la co-construction des Agendas 21 de demain, en s’appuyant sur les expériences de plus de 470 collectivités.

Oct 31 2014

Semaine de l’Innovation Publique : étapes en Alsace, Lorraine, Nord-Pas de Calais et Bretagne

Billet publié par Magali Marlin

Le design sur le terrain des politiques publiques à Strasbourg

« In Situ Lab », le DSAA Design de l’Académie de Strasbourg, mobilise ses étudiants, enseignants et partenaires pendant toute la Semaine de l’Innovation publique. Deux rencontres publiques au programme : le 12 novembre, « Les formes de l’hospitalité » passe en revue quatre années de projets menés avecla Fabrique de l’Hospitalité, laboratoire d’innovation du CHU de Strasbourg ; Le 13 novembre, « Les formes des savoirs » questionne la place des designers dans les médiathèques et fait écho au projet « Lectures locales - Résidences de designers en bibliothèques » mené actuellement avec la Bibliothèque Départementale du Bas-Rhin. Réservation pour les deux rencontresici.
Parallèlement, les étudiants en année de diplôme se saisissent de l’événement pour aller à la rencontre des usagers dans l’espace public et y tester des outils collaboratifs. Menée du 13 au 15 novembre, l’expérience est relatée sur le site de l’école.

JPEG - 79.9 ko

Innover dans l’action sociale à Nancy

Le 14 novembre, le Conseil Général de Meurthe-et-Moselle propose un événement festif autour du p’tit plato, dispositif mobile d’accueil et d’information co-animé par des travailleurs sociaux et des habitants : retour sur cette action innovante et lancement de la 2e phase, celle de son itinérance sur l’ensemble du Plateau de Haye à Nancy.

A Sciences Po Lille, le partage d’expériences entre collectivités européennes

Le 13 novembre, le Master Management des politiques publiques de Sciences Po Lille invite l’agence Strategic Design Scenarios pour un atelier autour du partage d’expériences entre collectivités, à la manière des Transfer Networks pilotés en ce moment par URBACT en Europe. Les étudiants s’inspireront des pratiques en cours à Amersfoort, aux Pays-Bas, en matière de gouvernance locale et de nouvelles collaborations avec les citoyens, pour imaginer comment elles pourraient être mises en œuvre à Lille.

A Vitré, une initiative originale pour valoriser les entreprises locales

Vitré communauté organise le 14 novembre une exposition, des ateliers et une conférence sur les acteurs économiques innovants de son territoire à l’Espace entreprises. Une manière de faire connaître plus largement ce lieu original d’exposition et d’animations sur l’industrie et ses métiers, destiné au grand public, aux scolaires et aux personnes en insertion professionnelle, qui a valu à la Communauté urbaine l’obtention du Prix Territoria cette année.

Oct 29 2014

Semaine de l’Innovation Publique : les événements programmés en Aquitaine, Languedoc-Roussillon, Centre et PACA

Billet publié par Magali Marlin

Pour consulter le programme complet, c’est ici.

Design et action publique à Bordeaux et à Nîmes

Le 12 novembre matin à Cap Sciences, un atelier abordera l’apport du design à l’action publique à travers des cas menés en matière de médiation dans les musées, dans le domaine de l’amélioration du quotidien des personnes âgées ou dans le cadre de projets de data visualisation. Autant de réalisations fruits des coopérations entre le Master Design de l’Université Bordeaux-Montaigne et les collectivités girondines.

A Nîmes, plusieurs professionnels et universitaires de Languedoc-Roussillon, issus du design et de la sociologie de terrain, se regroupent pour proposer un atelier créatif de sensibilisation au design public à l’Université de Nîmes le 14 novembre, animé par étrangeOrdinaire. Présentations de projets, échanges et exercices pratiques sont au programme de cette matinée qui s’adresse aux acteurs publics locaux mais aussi aux acteurs de l’innovation sociale, aux porteurs d’initiatives citoyennes, aux étudiants et praticiens des sciences sociales et politiques, et à toute personne intéressée par cette nouvelle approche.
Inscription en ligne

Dynamiques artistiques et innovation territoriale avec le pOlau à Saint-Pierre-des-Corps

Le 14 novembre, le pOlau-pôle des arts urbains propose un déjeuner sur le pouce et présente ses actions, projets et recherches nationales entre la création artistiques et l’aménagement. Une autre manière de construire l’action publique et de répondre aux enjeux urbains, en associant des artistes et des chercheurs et praticiens de la condition urbaine (architectes, géographes, urbanistes, paysagistes…)

© Aurélien Dupuis - Chantier Ouvert du Point H^UT, pOlau-pôle des arts urbains - Levée de Charpente du Point H^UT, Avril 2014

Vers un cluster d’innovation publique en PACA

Après la constitution de son laboratoire d’innovation publique, la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur souhaite réfléchir, avec les collectivités de son territoire, aux enjeux et aux conditions de développement d’un « cluster d’innovation publique » régional, dynamique inter-administrations « favorisant les échanges et produisant des expernalités positives »… Premier acte le 18 novembre à Marseille, avec un séminaire ouvert aux agents publics (sur invitation).

Oct 24 2014

Semaine de l’Innovation Publique : détour en Pays de la Loire et Poitou-Charentes

Billet publié par Magali Marlin

Après le focus sur les événements en Rhône-Alpes, la deuxième étape de notre tour de France de la Semaine de l’Innovation Publique avec les initiatives en Pays de la Loire et Poitou-Charentes.

A Nantes, 12 novembre, 12 acteurs de la transformation publique

En Pays de la Loire, ce ne sont pas moins de 12 acteurs publics, associatifs ou privés présents sur le terrain de l’innovation sociale (le Conseil général de Loire-Atlantique, le Conseil régional des Pays de la Loire, l’Ecole de Design Nantes Atlantique, l’Egrainage, Fix Ma Ville, L’atelier de la gouvernance, la MEDEFI Pays de Redon, la Mission Val de Loire, Nantes Métropole, PING, la Ville de Nantes, What time is I.T.) qui organisent le 12 novembre matin à Nantes un speed-dating d’un genre nouveau, intitulé « L’innovation publique près de chez vous ! » et orchestré par Design’in Pays de la Loire, la Plateforme Régionale d’Innovation dédiée à l’innovation par le design. Chacun disposera de 5 minutes pour présenter une expérience concrète : design de service public local, empowerment par l’outil numérique, mise en place d’une fonction innovation au sein d’une collectivité, dispositifs mobiles de concertation …

Le soir même, à l’Insula Café, la Région Pays de la Loire présentera le blog de la Fabrique régionale de prospective, suivi d’un débat convivial sur « l’impact de la technologie sur nos vies », avec Thierry Keller, rédacteur en chef d’Usbek & Rica. Inscription ici.

Du 12 au 14 novembre, l’Ecole de Design Nantes Atlantique expose au Gérontopôle les travaux d’une dizaine d’étudiants du Design Lab CARE. Comment impliquer les personnes en vieillissement dans le design des réponses aux problématiques qui les concernent ? Pour répondre à cet enjeu majeur, ils ont suivi et travaillé avec les séniors lors de séminaires et de workshops en EHPAD et en résidence avec services, mais aussi avec des aidants familiaux et une association de séniors actifs.

Saint-Nazaire sous le signe de la mobilité

A Saint-Nazaire, l’Agence What Time Is I.T. & l’association La Ferme ! (Coopérative d’idées et d’actions sur les territoires en transition) mettent la mobilité à l’épreuve de l’innovation publique, dans un ancien garage auto réaménagé en espace de co-working : parcours immersif, récits prospectifs, débats et ateliers (ré)créatifs, présentation de dispositifs innovants (et tous mobiles) de concertation publique … Un rendez-vous dédié aux professionnels, agents publics et élus le 12 novembre, et ouvert à tous les publics le week-end du 15-16.

JPEG - 115 ko

© What Time Is I.T.

Open Data à Poitiers

Le 13 novembre, les Rencontres Nationales du Numérique à Poitiers se joignent à la Semaine de l’innovation publique avec un atelier Open Data organisé par le CRIj Poitou-Charentes, le collectif Poitiers Numérique, la FING et l’Agglomération de Poitiers, et une question centrale : comment co-construire une démarche territoriale participative autour de l’ouverture des données ? Inscription ici.

A noter également, une autre initiative poitevine présentée sur la Cité de l’Innovation au CENTQUATRE le 14 novembre à 14h : CAMPUS 2025, une démarche croisant un état des lieux de l’Université et le déploiement d’un imaginaire collectif sur le thème du campus utopique, menée par l’association DIDATTICA en partenariat avec l’Université de Poitiers, la Ville de Poitiers et l’agglomération Grand Poitiers.

JPEG - 122.1 ko

© Didattica

Oct 22 2014

Semaine de l’innovation publique, J-22 : focus sur Rhône-Alpes

Billet publié par Magali Marlin

Vous pourrez retrouver très prochainement le programme intégral de la Semaine de l’Innovation Publique.
Outre les événements à Paris, notamment la Cité de l’Innovation les 14, 15 et 16 novembre au CENTQUATRE, vous y découvrirez toutes les initiatives portées par les acteurs de la transformation de l’action publique en régions, du 12 au 16 novembre. Les sujets abordés sont au cœur de nos réflexions et expérimentations : la place du citoyen-usager, la formation et la sensibilisation des agents, le rôle du design, les outils de co-conception, l’open-data, les nouvelles formes de participation, l’influences des mouvements hackers et makers … La SIP va se déployer dans une vingtaine de villes en Alsace, Aquitaine, Bretagne, Centre, Ile-de-France, La Réunion, Languedoc-Roussillon, Limousin, Lorraine, Nord-Pas de Calais, Pays de la Loire, Poitou-Charentes, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Rhône-Alpes.

Au fil des semaines nous allons passer en revue les événements prévus dans chaque région. Aujourd’hui, c’est au tour des collectivités rhônalpines et de leurs partenaires.

A Grenoble, innovation en mode 24/24

La Metro s’est emparée du cadre stimulant de la SIP pour imaginer « Les 24h de l’innovation publique », véritable marathon qui vise à mobiliser ses agents et à inspirer des nouvelles pratiques de conception et de gestion des politiques communautaires. Le 13 novembre, en matinée, une conférence collaborative avec jeu d’inclusion et pecha-kucha présentant des expériences de sociocratie, de design public et d’innovation créative. Puis un après-midi de formation sur les données ouvertes, leur fonctionnement, leurs usages, en lien avec les agents de la ville de Grenoble. Enfin, pour les plus endurants, la traversée nocturne de l’agglomération (proposée également à des élus et d’autres acteurs de l’agglomération), en partenariat avec le Master Innovation et Territoire et le Syndicat Mixte des Transports en Commun de l’Agglomération grenobloise. Pour découvrir un territoire la nuit, ses richesses et ses tensions, croiser les regards et nourrir une réflexion sur l’intervention publique la nuit. Inscription obligatoire avant le 6 novembre à plateforme.temps@lametro.fr

Sensibilisation à l’Open Data avec la Région Rhône Alpes

A Lyon, la Région Rhône-Alpes (Directions des Politiques Territoriales / service Développement Numérique), en partenariat avec les Académie de Lyon et de Grenoble (DANE) et Fréquence Ecoles, relance pour une deuxième saison son projet#dataviz_rra. Mené dans le cadre des réflexions de la Région autour de l’ouverture des données, le projet vise à développer la médiation autour de la donnée et l’acculturation des lycéens à l’open data. Le 13 novembre matin, elle organise pour la première fois un séminaire de co-création (sur invitation) destiné à faire émerger des besoins auxquels un travail de traitement de la donnée (infographie, cartographie, article augmenté, application …) pourrait répondre. Il s’agit à la fois de guider les productions lycéennes et de mobiliser autour du projet les directions de la Région, mais aussi des « commanditaires » externes (notamment presse et média), susceptibles de fournir des jeux de données.

Design et politiques publiques à Saint-Etienne

Le 13 novembre toujours, à 18h, Saint-Étienne métropole/ Cité du design propose un atelier AFTERWORKS de la Manufacture d’Action Publique au Mixeur. Au programme de la soirée : rencontres et échanges entre designers, concepteurs, entrepreneurs, usagers et acteurs des collectivités publiques autour des défis qui se posent à la modernisation de l’action publique. Quel est le bénéfice d’une démarche design pour l’amélioration des services publics ? Comment faciliter le transfert d’expérience d’un projet à un autre ? D’une collectivité à une autre ? Comment documenter les expériences de manière à favoriser leur partage et leur diffusion ?

JPEG - 73.4 ko
Oct 10 2014

En novembre, la France fête l’innovation publique

Billet publié par Magali Marlin

Une semaine de l’innovation publique, pour quoi faire ?

Du 12 au 16 novembre prochain, c’est la Semaine de l’innovation publique en France. Et c’est une première ! L’opération est lancée sous l’égide de Marylise Lebranchu, ministre de la décentralisation et de la fonction publique, et de Thierry Mandon, secrétaire d’Etat à la réforme de l’Etat et à la simplification, en liaison avec plusieurs associations d’élus dont l’ARF et l’ADF. La 27e Région s’est vue confier la programmation du volet « territorial » de cette semaine, aux côtés du SGMAP qui organise et pilote la programmation centrée sur l’Etat et ses opérateurs.

Un événement national de plus, pourrait-on se dire ? Oui, mais justement, dans le domaine de l’innovation publique, pas de festival ou de rendez-vous pour rassembler la communauté et donner une visibilité (même relative et éphémère !) à ses actions. Alors que Futur en Seine a fêté ces 5 ans cette année, que le OuiShare Fest a soufflé ses deux bougies, rien du côté de la transformation de l’action publique. Pourtant la modernisation publique est un sujet central aujourd’hui, alors que le secteur public représente 56% du PIB français …

Pour nous, cette initiative, c’est donc surtout l’occasion de mettre en lumière les collectivités et leurs partenaires qui, partout en France, innovent autrement : en associant différemment les usagers et les agents, en mobilisant des disciplines inédites (recherche-action, sociologie de terrain, design de services, open source, culture makers, urbanisme participatif...), en produisant plus de sens, ou encore en construisant des coopérations inédites avec le secteur privé.

Coup de projecteur sur les innovateurs en régions

C’est sur cette communauté d’innovateurs dans les territoires, que nous avons souvent déjà croisés dans le cadre d’une résidence ou d’une Transfo, que nous nous sommes appuyés pour bâtir le programme. Résultat : des formats variés, des thématiques riches, des approches plurielles, qui témoignent de la vitalité des acteurs impliqués dans la transformation de l’action publique.

A Nantes, à Lyon, à Strasbourg, à Nîmes, à Grenoble, à Marseille, à Saint-Etienne, à Bobigny, à Lille, à Tours, à Poitiers …, débats publics alterneront avec pecha-kuchas, workshops, promenades urbaines ou portes-ouvertes de nouveaux lieux inspirants.

Avant la diffusion du programme complet très bientôt, quelques événements déjà « ficelés » :
La Région Pays de la Loire, le Département de Loire-Atlantique, Nantes Métropole, la Mission Val de Loire, l’Ecole de design Nantes Atlantique, l’Agence régionale - Pays de la Loire Territoires d’Innovation et plusieurs autres partenaires locaux se sont mobilisé : une matinée commune de présentation d’expériences d’innovation publique locales est programmée le 12 novembre, suivie de plusieurs événements portées par les différents acteurs le reste de la semaine.
A Nîmes, le 14 novembre au matin, un atelier de sensibilisation aux démarches de design public est organisé à l’Université, à destination des acteurs régionaux de l’innovation publique, de l’innovation sociale et aux acteurs publics de Languedoc-Roussillon.
A Strasbourg, la Fabrique de l’Hospitalité présentera le 12 novembre la démarche menée au CHU de Strasbourg dans le cadre d’une rencontre avec le DSAA Design InSituLab, suivi le 14 d’un conférence organisée par le DSAA sur le thème « Comment expérimenter en médiathèque ? » et de tests usagers d’outils collaboratifs par les étudiants.

Et le 12 novembre, ouverture de Superpublic : save the date !

Et puis, nous vous en reparlerons, à Paris, nous profiterons de cette Semaine de l’Innovation Publique pour inaugurer Superpublic, premier lieu consacré à l’innovation dans le secteur public, le 12 novembre après-midi…

Oct 6 2014

Ce qu’on pouvait retenir de Citylab 2014

Billet publié par Magali Marlin

Il y a quelques mois, la 27e Région était référencée parmi 20 autres "labos d’innovation publique" dans le rapport iTeams réalisé par le Nesta et commandé par Bloomberg Philantropies. C’est à ce titre que nous étions conviés du 28 au 30/9 à Los Angeles par l’Institut Aspen et le magazine The Atlantic pour CityLab 2014, trois jours d’échanges d’idées et de solutions entre 300 maires, décideurs publics et spécialistes du monde entier.

Impossible de revenir sur tous les thèmes évoqués : inégalité croissante dans les villes (un thème récurrent durant les 3 jours), pratiques collaboratives, nouvelles mobilités, résilience, alimentation, gentrification, armes à feu, innovation, chômage des jeunes, big data, logement, le retour des usines en ville, citoyenneté numérique, immigration… Retour néanmoins sur quelques idées marquantes.

JPEG - 24 ko

Michael Bloomberg, maire du monde

C’est le surnom mi-élogieux mi-sarcastique que l’on entend lorsque l’on parle de l’ex-maire de New York, onzième fortune aux Etats-Unis avec 34 milliards $. Il faut dire qu’il ne ménage pas ses efforts pour promouvoir l’innovation dans les grandes métropoles du monde entier : sa fondation Bloomberg Philantropies vient de remettre plusieurs prix pour un total de 10 millions d’euros à 6 villes lauréates du Mayors Challenge (premier prix pour Barcelone) visant à encourager les villes à produire de nouvelles solutions sur tous les fronts -environnement, pauvreté, transports, etc. Il multiplie les programmes pour encourager l’innovation radicale dans les villes, dont Innovation Delivery Teams, un programme pour encourager la création de moyens d’innovation dans les municipalités.

Des élus du monde entier, la France absente

Les maires de quelques grandes métropoles avaient fait le déplacement, des US et d’Amérique du Nord bien sûr (Los Angeles, Pittsburg, Mineapolis, Oakland, Atlanta, Chicago, Philadeplhie, New Orleans, Milwaukee, Flint, Louisville, Montréal), mais aussi du monde et de l’Europe : il était intéressant d’entendre Nir Barkat le maire de Jérusalem ("la ville la plus difficile à diriger dans le monde") ou Georges Kaminis le maire d’Athènes interviewé sur la lutte contre la corruption dans la capitale grecque. Les équipes des villes de Barcelone, d’Amsterdam, ou encore de Mexico avaient fait le déplacement. Mais pas une seule ville française dans le public ni sur scène.

Sharing city : la ville collaborative comme nouveau modèle urbain

L’essor de la consommation collaborative a marqué toute la rencontre. C’était le sujet de la première table-ronde en présence de Brian Chesky, fondateur d’AirBnB et de plusieurs experts reconnus du domaine, dont April Rinne, et Arun Sundararjan de l’Université de New York. L’impact de la consommation collaborative a un impact croissant dans l’espace urbain. Elle bouleverse l’économie de la mobilité et le marché des taxis (Uber), celui d’ l’hôtellerie (AirBnB), de l’emploi (TaskRabbit), pour le meilleur (quand les utilisateurs d’AirBnB font du tourisme dans des quartiers traditionnellement délaissés) mais aussi pour le pire : des chauffeurs aux conditions de travail totalement déréglementées, des locations abusives (ou sélectives, sur le mode raciste) et la montée du travail au noir. Brian Chesky admet ces "conséquences imprévues", mais fait le pari d’une amélioration prochaine grâce à une meilleure exploitation des datas remontées par les plateformes, par le fait qu’aucune activité n’est anonyme, par de nouvelles réglementations -pour lesquelles la France est citée en exemple. Arun Sundararjan pense qu’il faut croire à un meilleur dialogue entre public et privé, et que le public doit bien comprendre le phénomène avant de réguler. Selon lui l’économie collaborative pourrait être davantage mise au service de la programmation urbaine, faire de la ville une plateforme. Mais pour David Sheard, élu anglais, ce qui pose problème c’est surtout l’idée que la collaboration soit surtout mise au service "d’encore plus de consommation" plutôt que de la collaboration autour des idées pour la ville et pour une meilleure démocratie. Consommer, toujours consommer…

Un "social designer" hollandais pour préparer les US au monde post-Sandy

JPEG - 31.7 ko

Débauché par un ministre américain de passage aux Pays-bas… Henk Ovink travaillait au Pays-Bas comme ingénieur dans la lutte contre la montée des eaux, un sujet dans lequel il excellait, quand il a été invité à rejoindre Shan Donovan le ministre d’Obama en charge du logement et de l’urbanisme. Son défi : inventer des solutions hors normes pour réparer et préparer l’après-Sandy. Sandy est l’ouragan qui a dévasté les cotes antillaises et new-yorkaises en 2012, avec un bilan d’au moins 210, une vingtaine de disparus et pour les US, un coût de plus de 50 milliards $. L’enjeu ne pouvait se réduire à réparer tout en faisant "comme avant". Henk Ovink a été chargé d’inventer un programme visant construire des infrastructures physiques et sociales plus résiliantes, capables de de préparer collectivement les habitants à de nouveaux désastres prévisibles. Il est l’auteur d’un programme appelé "Rebuild By Design" (reconstruire par le design), un concours ouvert et mondial invitant des équipes pluridisciplinaires (architectes, urbanistes, sociologues, organisations citoyennes) à faire des propositions pour l’avenir de la région touchée. Sur 148 candidatures, 10 ont été retenues en juin 2013. Elles ont dès lors été engagées dans un cycle de visites et de rencontres avec les acteurs locaux, et s’appuient sur ces dernières pour aller plus loin dans leur proposition. Un processus inédit a été mis en place pour que les 10 équipes coopèrent, documentent leur travail, et que la production finale permette de retenir les meilleurs solutions proposées par l’ensemble des équipes. Retrouvez cet article du NY Times sur le travail de Henk Ovink, ainsi que la vidéo de son intervention à Citylab.

L’évaluation des politiques publiques, une science ou un art ?

L’innovation dans les techniques de gestion était également à l’ordre du jour de Citylab, notamment la mesure de l’impact des politiques publiques qui faisait l’objet d’un atelier. La tendance est à la production de données (data) sous de nouvelles formes et dans des proportions jamais vues jusque là, capables d’aider à la prise de décision. Plus encore, de nombreux mouvements américains plaident en faveur de méthodes d’évaluation "evidence-based", fruits des méthodes d’expérimentation issues des tests médicamentaux -que prônent en France Martin Hirsch, ou Ester Duflot qui a maintenant rejoint l’équipe d’Obama à Washington. C’est ainsi que Michele Jolin dirige le programme "Results for America" dans le cadre d’Invest In What Works qui promeut l’usage de ces méthodes pour identifier plus rigoureusement les programmes et les politiques qui fonctionnent, et les généraliser.
Pourtant en dehors même du questionnement éthique qu’elles posent, l’efficacité de ces méthodes ne font pas consensus. Pour Rick Cole, adjoint au maire de Los Angeles, l’évaluation est à la fois une science, mais aussi un art : il ne suffit pas d’apporter des données jugées scientifiquement fiables pour qu’elles soient vraies dans tous les contextes, ni faciles à mettre en oeuvre et encore moins à généraliser. "L’évaluation devrait être une conversation socratique", dit-il, une conversation documentée par des données fiables mais qui doit rester une démarche collective entre les protagonistes, citoyens compris et pouvant mobiliser les chercheurs de nos universités. Et s’il s’agissait de déplacer l’évaluation classique, souvent jugée aride et démobilisatrice, vers la production de connaissance collective ? Pour Rick Cole, l’enjeu consiste à créer plus de curiosité chez les élus, de les rendre avide de comprendre pour quelles raisons ce qu’ils décident fonctionne ou ne fonctionne pas. Comment, en quelque sorte, rendre l’évaluation enfin désirable ?

Entendu ou lu pendant Citylab

  • Eric Garcetti, maire de Los Angeles : "Les villes ne peuvent plus travailler autrement qu’en mode open source", "A L.A., nous croyons en l’acupuncture urbaine, ces micro-interventions qui peuvent créer une dynamique à l’échelle de la ville" ;
  • Nir Barket, maire de Jérusalem sur le plateau de Citylab : "Aucune chance que Jérusalem-Est ne devienne la capitale palestinienne" ;
  • Richard Florida, inventeur du concept de "classes créatives", participait activement à Citylab. Il revient longuement dans ce papier sur le fossé qui se croise dans tous les villes américaines entre les plus riches et les plus pauvres ;
  • La confiance comme valeur montante de la ville de demain ;
  • Présenté à Citylab, Play2work, un réseau social gamifié lancé par la ville d’Amsterdam pour rapprocher jeunes et employeurs ;
  • Jeanette Sadik-Khan, gourou des questions urbaines promeut l’idée d’expérimenter de nouvelles façons d’utiliser nos rues ;
août 20 2014

Des nouvelles de la Transfo en PACA

Billet publié par Anna L.


Entre 2011 et 2014, la 27e Région a mené le programme La Transfo en partenariat avec quatre Régions (Bourgogne et Champagne-Ardenne, Pays de la Loire et PACA).

PNG - 217.8 ko



En PACA, La Transfo s’est achevée en juin dernier avec le lancement du Labo, nouvelle fonction "innovation" embarquée au sein du Conseil Régional. A cette occasion, les Résidents ont pu revenir sur ces deux années de programme riches en émotions, deux années racontées dans un livret remis aux agents de la Région, et que vous pouvez retrouver ci-dessous :



Ce livret s’accompagne du récit de trois projets sur lesquels les Résidents, les agents et leurs partenaires ont pu travailler pendant ces deux ans :

  • Une réflexion sur un processus d’amélioration continue du dispositif des Emplois d’Avenir,
  • l’accompagnement de la Région dans la mise en place d’une restauration alternative au lycée Claret, à Toulon,
  • un travail en partenariat avec le réseau régional ERIC (Espaces Régionaux Internet Citoyens) et des étudiants du master Design, Innovation, Société de l’Université de Nîmes, visant à révéler les compétences des jeunes de PACA dans le secteur du numérique.

Chacun de ces projets a fait l’objet d’une publication, mêlant synthèse du projet, témoignages, et récit des méthodes et des outils utilisés.

Vous pouvez télécharger l’ensemble des publications ainsi que le livret-bilan en suivant ce lien

N’hésitez pas non plus à vous replonger dans le journal de bord de la Transfo en PACA, détaillant les deux ans semaine après semaine.


Cette clôture est, pour nous, l’occasion de saluer le travail des Résidents qui ont su conduire la Transfo pendant ces deux ans, puis passer le relais aux agents du Conseil Régional :

  • Eugène Roux, designer et co-fondateur de l’agence de design étrangeOrdinaire, spécialisée en expérience usager et innovation sociale
  • Frédérique Sonnet, sociologue
  • Romain Thévenet, designer et co-fondateur de La 27e Région
  • Anaïs Triolet, designer et co-fondatrice de l’agence Invivo Design Studio basée à Marseille
  • Pauline Scherer, sociologue
  • Catherine Belotti, spécialiste notamment des politiques de l’emploi et fondatrice du cabinet de conseil socialinnovation

» Les catégories

    » Mots clés

    » Vidéos

    alt : http://www.youtube.com/v/y6oiSAF1-hc&hl=fr

    Méthodes ingénieuses pour Régions (...)

    Méthodes Ingénieuses pour Régions Heureuses Série documentaire consacrée aux méthodes de conception créative des politiques publiques, composée de 4 épisodes (L'immersion, Le prototypage, La (...)

    » Les derniers commentaires

    » Prochains événements L27ER

    Chargement widget...

    » Les dernières photos

    BrXrXJ_IYAAlPe1.jpg-large Groupe 6, visite de la médiathèque Groupe 6, visite de la médiathèque Groupe 6, visite de la médiathèque Groupe 6, visite de la médiathèque Groupe 6, visite de la médiathèque Groupe 6, visite de la médiathèque Groupe 6, visite de la médiathèque

    » Revue de web

      » Initiateur du projet

      • ARF

      » Partenaires